15 erreurs à éviter quand on veut fuire les thérapie de couple

juin 22, 2017 Fabrice B No comments exist

Oui comme moi, vous ne voulez pas trop exposer votre vie de couple à quelqu’un que vous ne connaissez pas assez, à un étranger, un thérapeute. Vous voulez tout simplement arranger les choses par vous-même et fuir la thérapie de couple. Voici de ce fait 15 erreurs à éviter afin de se passer des services d’un thérapeute.

 

1/ Une mauvaise communication dans le couple

Ce qui détruit un couple c’est surtout le manque de communication. Des conflits naissent suite à des malentendus et des non-dits. Le fait d’être proche l’un à l’autre vous induit vers le manque de respect.

Avec les responsabilités, et les tâches quotidiennes, vous n’avez plus la même perception des choses, vous devenez tout simplement trop susceptible. Ne laissez pas une mauvaise communication aggraver les choses et vous conduire vers une thérapie de couple.

 

2/ Une mauvaise gestion de l’argent vous entraînera vers la thérapie de couple

Le manque d’argent ou la mauvaise gestion est une des causes des problèmes de couple. Cette situation crée des frustrations et entraîne le stress. Vous devez avoir un budget à respecter dans le foyer si vous voulez fuir la thérapie de couple.

Les dépenses devront être bien pensées. La solution est de multiplier les sources de revenus, de suivre la ligne budgétaire établie, de se payer soi-même avant tout et de maîtriser ses envies, de tout faire avec sagesse et intelligence.

 

3/ Se dire que le désir est instantané

Si au début de la relation amoureuse, l’envie sexuelle est intense. Cela peut changer au cours des années. Il ne faut surtout pas penser que c’est acquis au risque de finir en thérapie de couple. Il faut être conscient que l’amour s’entretient.

Surtout chez la femme, le désir vient petit à petit. Il faut être patient et ne jamais se dire que le désir doit être instantané. L’homme doit être patient et la femme doit être consciente que c’est dans la nature de l’homme d’éprouver plus de besoins sexuels. Laissez les préliminaires aider votre couple à être bien épanoui sexuellement et à jouir de votre relation.

 

4/ L’infidélité : première cause de la thérapie de couple

L’une des principales causes d’une thérapie de couple est l’infidélité. Si certains évoquent le manque dans le couple, d’autres sont justes infidèles par leur propre volonté. Il faut donc être vigilant par rapport aux besoins de chacun.

Être à l’écoute de son partenaire, et satisfaire ses besoins au bon moment. Un couple qui s’aime profondément reste fidèle l’un envers l’autre. Dans le cas où la situation se produit, il est d’abord question de savoir ce qui a poussé l’un ou l’autre à agir de telle sorte. Dans la plupart des cas, l’infidélité est impardonnable, donc il vaut mieux l’éviter.

 

5/ Le manque de loisirs et de divertissements éteint le couple petit à petit

Un couple est vite atteint par la monotonie lorsque chacun ne songe pas à entretenir la relation. Le manque de loisirs et de divertissements tue la relation. Un couple a toujours besoin de changer de cadre, d’environnement, d’essayer de nouvelles choses ensemble.

Il est donc conseillé de trouver ensemble un divertissement qui vous plaît. Il faut également faire un pas vers l’autre en étant attentif à ce qui pourrait lui plaire.

 

6/ La recherche d’indépendance comme excuse mène à la thérapie de couple

Lorsque vous vous sentez étouffé dans votre relation, vous commencez à réduire l’effort pour entretenir le feu de l’amour. Vous réclamez plus d’indépendance. Vous voulez changer d’air, vous voulez vous détacher pour revivre votre indépendance.

Cependant, cette indépendance présente un danger. Puisque vous commencez à faire les choses vous-même et tout seul. Vous pensez bien faire mais cela réduit la proximité, la complicité dans le couple. L’indépendance nourrit l’habitude de vivre sans l’autre. Alors que la complicité du couple est l’une des meilleures bases d’une vie de couple heureuse et loin de la thérapie de couple.

 

7/ Ne pas pardonner détruit le couple et conduit à la thérapie de couple

En recherchant intensément le contrôle, l’une ou l’autre touche inconsciemment l’égo de son conjoint ou sa conjointe. L’homme a ce besoin constant d’être reconnu comme pilier de la famille. La femme veut également être respectée et avoir confiance en son homme.

Les problèmes peuvent surgir de partout, on a cette habitude de constater qui a eu tort ou qui a eu raison. Au lieu d’apprendre à se pardonner et à être plus exigeant envers soi même, on devient très dur et on n’oublie souvent le plus important, savoir se pardonner alors que cela peut conduire à une thérapie de couple.

 

8/ Faire comme ses parents pour éduquer les enfants

L’éducation des enfants peut être un sujet de dispute dans un couple. La plupart du temps, le couple décide de prendre référence auprès de ses parents pour l’éducation de ses enfants. L’environnement évolue et tout change.

Il est sage de penser que nous éduquons nos enfants pour aujourd’hui et demain. Faire comme papa et maman peut ne pas fonctionner. Des paramètres changent et on doit tenir compte de chaque changement afin de bien éduquer nos enfants.

 

9/ Être trop exigent envers l’autre, à éviter si vous voulez fuir la thérapie de couple

À force d’être trop perfectionniste, vous exigez chaque jour à votre partenaire d’être le ou la meilleur(e) dans tout ce qu’il ou elle fait. Vous ne voyez que l’imparfait, ce qui n’a pas encore été fait. Vous oubliez de lui féliciter pour les petits efforts.

Or si vous n’avez pas envie que votre relation finisse en thérapie de couple, vous devez savoir apprécier les petites choses, les petits détails qui font la différence.

 

10/ Ignorer les sentiments de l’autre

Lorsqu’un couple affronte un problème, chacun a sa perception des choses. Si la femme a juste le besoin d’être écoutée, l’homme se précipite à proposer une ou des solutions. Or lorsque vous proposez directement des solutions, l’autre se sent ignoré.

C’est l’écoute, les petites attentions qui alimentent l’amour dans un couple. Il faut donc savoir se mettre à la place de l’autre, être présent et disponible tout en prenant compte de ce que chacun ressent.

 

11/ « Fais gaffe, je suis rancunier », l’une des phrases à éviter

La rancune est un poison pour la relation de couple. En fait, les rancœurs sont à éviter. Il faut discuter des problèmes et trouver une solution dès qu’ils apparaissent. Il faut oser être sincère et dire avec sagesse ce que l’on a sur le cœur.

 

12/ Un langage et un vocabulaire négatif

Notre humeur et nos émotions garantissent la qualité de notre relation avec notre partenaire. Se plaindre à chaque fois pour chaque situation détruit la convivialité dans la relation de couple. Personne n’aime être critiqué à longueur de journée.

Complimentez, félicitez, encouragez votre partenaire pour ses moindres efforts. C’est une garantie pour fuir la thérapie de couple.

 

13/ Je suis ton thérapeute, tu dois changer

À un moment donné, on pense avoir toutes les réponses aux problèmes de l’un ou de l’autre dans notre vie de couple. Vous essayez par vous-même la situation et vous vous mettez à la place de l’autre afin de comprendre ce que l’un ou l’autre ressent. C’est tout simplement faux parce qu’à force d’imaginer, vous oubliez que vous êtes simplement différent, et qu’il est possible que vous n’avez pas la même perception de la situation.

Comprendre que la différence est normale et que l’on ne doit pas tout le temps stéréotyper chaque fait est un grand pas vers l’acceptation de l’autre. Ne prenez pas à chaque fois la place du thérapeute pour faire la thérapie de couple dans le vôtre. Acceptez tout simplement la différence.

 

14/ Les enfants d’abord et le reste après : Ne tombez dans cette piège pour fuir la thérapie de couple

L’arrivée des enfants change complètement la vie amoureuse. Tout se réduit au bien-être de ces derniers. Or, n’oubliez pas que « charité bien ordonnée commence par soi même », lorsque vous êtes bien dans votre peau, vous arrivez à mieux prendre soin des autres. Et cela fait fuir la thérapie de couple.

 

15/ Je travaille et je n’ai pas le temps

Travailler c’est très bien. Cependant, il faut toujours trouver le juste milieu, l’équilibre dans chaque domaine de la vie. Il faut donc vous donner le temps. Définir vos priorités, l’urgent et l’important, prendre soin de soi, être présent pour l’autre, partager des moments de qualité, renouveler vos vœux, s’aimer comme le premier jour et profiter de la vie à deux chaque jour, tout cela fait fuir la thérapie de couple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *