19 astuces à connaître pour tirer le meilleur d’un conseiller conjugal

juin 23, 2017 florian florian No comments exist

1/ Un problème accepté et reconnu est un problème à moitié résolu

En général, la démarche vient de l’un des deux conjoints pendant que l’autre vit dans le déni. Il pense qu’il n’y a pas de problème ou du moins, que le problème va se régler de lui-même. Mais en acceptant qu’il y ait réellement des complications, que vous avez besoin d’aide, cela vous rend plus réceptif et vous incite à tirer le meilleur d’un conseiller conjugal.

2/ Afficher clairement une volonté de fer pour résoudre le problème

Maintenant que vous êtes conscient qu’il y a un problème, êtes-vous prêt à surpasser cela ?

La question peut paraître bête, mais certains couples en difficulté prennent rendez-vous chez un conseiller juste pour prouver à tout le monde qu’ils ont fait des efforts ou juste pour faire plaisir à l’autre. Si vous êtes dans cet état d’esprit, votre conseiller peut dire ce qu’il veut, vos séances ne porteront pas leurs fruits. De ce fait, vous n’aller pas pouvoir tirer le meilleur d’un conseiller conjugal.

3/ Apprendre des exercices de détente pour mieux se concentrer sur la thérapie

C’est compréhensible que vous ne désiriez pas vous trouver dans le bureau d’un conseiller conjugal. Vous avez probablement mille choses à faire ailleurs. Être amené à parler de sa vie de couple, son intimité à un parfait inconnu peut-être stressant. Mais, souvenez-vous que vous avez déjà fait le tour du problème…

…Et qu’à vous seul ou à deux, vous n’avez pas trouvé la solution. Le mieux est de lâcher prise pour que vous puissiez vous concentrer sur les séances.

4/ Se servir du cabinet comme une zone de trêve pour vos conflits

En général, les couples qui vont voir un conseiller conjugal y vont toujours un peu tard. Cela ne signifie pas que la thérapie ne fonctionnera pas…

…Mais tout simplement que le problème a déjà atteint un certain niveau de complexité. Il arrive que les conjoints ne se parlent plus, se crient dessus, ne se supportent plus… Dites-vous que le cabinet de votre conseiller est comme une zone tampon où le calme et la détente sont importants pour que les choses avancent. Cela vous aidera à tirer le meilleur d’un conseiller conjugal.

5/ Se servir de votre conseiller comme d’une arbitre pendant que vous vous expliquez

Souvent, les couples se servent effectivement de cette zone tampon pour régler leur compte. Le conseiller joue alors le rôle d’arbitre pour éviter que la conversation ne dégénère. Il va gérer les temps de parole. Il fera en sorte que chacun puisse parler à leur tour et que l’autre puisse bien écouter.

6/ S’exercer devant votre miroir parce que les dialogues sont inévitables

Si vous venez à deux, le dialogue est indispensable que ce soit entre vous…

…Mais également avec votre conseiller conjugal. Il faut vous préparer au fait que vous allez probablement devoir :

  • parler (même à votre conjoint avec qui vous n’adressez plus la parole),
  • Répondre à des questions,
  • Vous dévoiler,
  • Et avouer certaines de vos pensées, même les plus intimes, pour tirer le meilleur d’un conseiller conjugal.

7/ Avoir un esprit ouvert pour pouvoir écouter tout ce qui va se dire et tirer le meilleur d’un conseiller conjugal

C’est bien de parler, mais écouter est tout aussi important. Quand ce sera au tour de votre conjoint ou de votre conseiller conjugal de parler, prenez bien soin d’écouter ce qu’ils disent. Puisque que vous serez plus détendu…

…Peut-être saisirez-vous différemment ce que votre compagnon vous disait chez vous derrière sa colère, ses sarcasmes ou ses sous-entendus.

8/ Bannir les mensonges pour faire avancer rapidement la thérapie

Ce n’est pas en :

  • Cachant,
  • En occultant,
  • Ou en modifiant certaines informations,

Que vous allez pouvoir faire avancer les chosesQuand votre conseiller vous posera des questions, soyez prêts à y répondre aussi honnêtement que possible pour tirer le meilleur d’un conseiller conjugal. S’il vous demande d’exprimer un sentiment ou d’exprimer votre point de vue sur telle ou telle situation, soyez :

  1. honnête,
  2. clair,
  3. et précis

Dans vos propos, mais également dans vos sentiments.

9/ Se replonger au préalable dans votre passé pour éviter les mauvaises surprises

Les couples qui ne vivent que d’amour et d’eau fraîche n’existent pas ou sont très rares. C’est normal que dans un couple, il y ait des conflits. Mais le plus souvent, au lieu de parler du problème, beaucoup de couples décident de…

…Les ignorer et de continuer jusqu’au prochain conflit et ainsi de suite.

C’est ainsi qu’on en arrive à des actes irréfléchis comme « tuer sa femme en la jetant par la fenêtre ». Si c’est de cette manière que vous avez l’habitude de régler vos problèmes, attendez-vous à ce que ces zones d’ombre du passé resurgissent lors de votre thérapie.

Elles sont peut-être les causes, mais détiennent peut-être aussi la clé du problème que votre couple traverse actuellement.

10/ Prendre rendez-vous pour une consultation en tête à tête avec votre conseiller conjugal

En général, les visites chez un conseiller conjugal se font à deux. Mais rien ne vous empêche de vous y rendre seul. Il y a même des conseillers qui l’exigent durant quelques séances pour pouvoir discuter tranquillement avec chacun des protagonistes.

Profitez-en pour parler de certaines choses que vous avez du mal à discuter avec votre moitié. Votre conseiller vous donnera sûrement quelques astuces pour vous exprimer à ce sujet chez vous ou lors des prochaines séances.

11/ Faire la liste de ses doutes et de ses incertitudes en rapport avec le couple

C’est sa capacité à réfléchir qui a fait de l’homme ce qu’il est actuellement. Il est donc tout à fait normal que vous vous posiez des questions sur votre couple, sur votre vie en général. Ce qui est dangereux par contre, c’est de ne pas parler de vos appréhensions ou de vos craintes à votre conjoint.

C’est là qu’intervient votre conseiller. S’il vous invite à les exprimer, n’hésitez surtout pas à vous dévoiler. Tirer le meilleur d’un conseiller conjugal, c’est également profiter de sa présence pour vous libérer de vos pensées qui pourraient porter préjudice à votre relation de couple.

12/ Considérer le conseiller comme un ami de longue date avec qui vous parler de tout

Généralement, ce sont les non-dits qui détruisent plus les couples que les mots qu’ils peuvent s’envoyer aux visages. Certains conjoints font vraiment un blocage là-dessus. Ils appréhendent énormément les questions comme : « Que désirez-vous réellement ? »

Il y a-t-il quelque chose que vous n’arrivez pas à lui dire ? Heureusement, vous pouvez vous rendre seul à une séance. Et la prochaine fois que vous viendrez en couple, votre conseiller pourra peut-être vous aider à exprimer cela à votre conjoint.

13/ Se demander si tout se passe bien dans votre vie sexuelle

Justement, il existe des désirs à ce niveau que les conjoints n’arrivent pas à évoquer avec leur moitié. La sexualité est une part importante de la vie du couple. La communication n’est pas que verbale. Elle est également physique. Profitez de vos passages chez votre conseiller pour vous exprimer là-dessus et tirer le meilleur d’un conseiller conjugal.

Vous n’êtes bien évidemment pas obligé de parler avec précision, mais vous pourriez faire comprendre à votre compagnon que vous avez :

  • Des envies,
  • Des besoins,
  • Des attentes,

De ce côté que vous désirez évoquer entre vous une fois rentrés par exemple.

14/ Faire la liste des personnes qui sont affectées par votre conflit conjugal

Les enfants, vos parents, la famille, vos amis, vos collègues de travail, vos clients… que vous le vouliez ou non, un conflit dans votre couple affecte indéniablement ces personnes.

Pour que votre conseiller conjugal puisse donc faire correctement son travail, retenez à l’esprit que plus vous prendrez au sérieux votre thérapie, mieux tout le monde se portera par la suite, que votre couple reste uni ou qu’il se sépare définitivement.

15/ Arrêter de croire aux histoires fantastiques, un conseiller n’est pas un magicien

Une relation de couple se vit uniquement à deux. Il ne devrait normalement pas y avoir de place pour une tierce personne. Mais quelques fois, il est nécessaire qu’une personne extérieure en dehors du couple intervient. C’est le cas de votre conseiller conjugal.

Cela ne signifie pas qu’elle va prendre les décisions à votre place ou mieux encore, vous livrer les solutions sur un plateau d’argent comme par magie. Ce n’est pas comme cela que ça marche. Une thérapie de couple est un réel travail pour les deux conjoints…

…Et un travail demande des efforts et du temps pour tirer le meilleur d’un conseiller conjugal.

16/ Faire du sport pour augmenter sa patience et son endurance d’esprit

La seule manière pour qu’une thérapie avance rapidement est que votre conseiller conjugal habite avec vous. Vous en conviendrez que c’est bien évidemment impossible. C’est pour cela que plusieurs séances sont nécessaires. Pour pouvoir donner de bons conseils, il aura besoin :

  • De vous connaître,
  • De connaître votre conjoint,
  • Le mode de fonctionnement de votre couple,
  • L’environnement dans lequel vous évoluez…

Cerner tout cela prend du temps. Vous devez donc vous armer de patience et avoir beaucoup d’endurance si vous voulez tirer le meilleur d’un conseiller conjugal.

17/ Continuer à consulter votre conseiller conjugal même en cas de rupture

Il n’est guère étonnant de voir des couples en phase de séparation ou même déjà séparés qui viennent voir un conseiller conjugal. Contrairement à ce que l’on pense, il ne suffit pas de plier bagage. Beaucoup de couples ont du mal à se remettre de leur rupture ou à la gérer correctement. L’aide d’un conseiller est toujours la bienvenue dans ce genre de situation.

18/ Prendre rendez-vous, même si vous n’êtes pas dans une relation de couple

Retenez qu’un conseiller ne travaille pas qu’avec les couples en difficulté. Il est tout à fait possible de bénéficier de ses services même si vous êtes célibataire. Cela permet de faire un travail sur soi-même afin de se préparer aux futures relations.

On peut aussi le consulter pour des problèmes relationnels avec ses parents ou ses enfants qui, à la longue, affectent le couple.

19/ Régler les honoraires en une seule fois pour ne plus y penser

Une thérapie représente un certain investissement. Mais il ne faut pas que vous vous bloquiez là-dessus. Vous aurez du mal à être réceptif. Souvenez-vous de tout ce qui est en jeu si jamais vous n’arrivez pas à trouver une solution à votre problème.

Il est fort probable que les conséquences peuvent être plus coûteuses :

  • En temps,
  • En argent,
  • Mais également en sentiments.

Ne pas lésinez donc sur les moyens afin de tirer le meilleur d’un conseiller conjugal.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *